Mercato - Barcelone : Ronald Koeman lâche ses vérités sur son avenir !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors qu’il est dans une position plus qu’inconfortable actuellement au FC Barcelone, Ronald Koeman a une nouvelle fois tenu à défendre son travail ce vendredi après-midi en conférence de presse.

Ce samedi soir, le FC Barcelone affrontera l’Atlético de Madrid au Wanda Metropolitano pour le compte de la huitième journée de Liga, et il s’agira alors sans doute du dernier match de Ronald Koeman à la tête du club catalan. En effet, il est annoncé depuis maintenant une dizaine de jours que l’entraineur néerlandais est sur la sellette en raison des mauvais résultats de son équipe, tout en sachant que sa relation avec son président Joan Laporta serait désormais au point mort. La direction du Barça s’activerait d’ailleurs déjà dans l’optique de trouver son successeur, Andrea Pirlo semblant actuellement tenir la corde dans cette optique si l’on en croit la tendance ce parue dans la presse au cours des dernières heures.

« J'aimerais pouvoir prendre la parole un jour et dire ce que je pense »

Pendant ce temps là, Ronald Koeman n’a d’autre choix que de faire le dos rond, attendant une sentence qui parait désormais inéluctable à huit mois de la fin de son contrat sur le banc des Blaugrana. Ainsi, de passage en conférence de presse ce samedi après-midi, l’ancien sélectionneur des Pays-Bas n’a pas caché qu’il ne vivait pas la meilleure possible de sa carrière actuellement. « Si je m’en vais ? Pour l’instant je reste. (…) Si je ressens un manque de respect ? Il n'y a pas besoin de répondre. C'est…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles