Mercato - Barcelone : Le vestiaire monte au créneau pour Ronald Koeman !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que le FC Barcelone s’enfonce plus que jamais dans une crise sportive, Ronald Koeman semble au moins conserver le soutien de son vestiaire, à défaut de celui de sa direction.

La continuité de Ronald Koeman au FC Barcelone ne tient plus qu’à un fil. En effet, le club catalan est plus que jamais en train de s’enliser dans une crise sportive, et cette campagne de Ligue des champions en est l’illustration parfaite. Après un lourd revers 3-0 au Camp Nou il y a deux semaines contre le Bayern Munich, les Blaugrana se sont une nouvelle fois inclinés 3-0 ce mercredi, cette fois sur la pelouse de Benfica. Plus grave encore, le Barça n’a pas cadré le moindre tir depuis le début de la compétition et se retrouve désormais à la quatrième place de son groupe, derrière le Bayern Munich, Benfica et le Dynamo Kiev. Ronald Koeman se retrouve donc dans l’oeil du cyclone, une bonne partie des observateurs estimant qu’il est le principal fautif de la situation actuelle.

« Je me sens soutenu par les joueurs »

Dans ce contexte, la direction du FC Barcelone serait d’ores et déjà en quête d’un nouvel entraineur. Dans cette optique, les noms de Xavi, Roberto Martinez ou encore Andrea Pirlo sont avancés, et ce alors que Joan Laporta voudrait enrôler un technicien dont les idées sont directement inspirées de celles de Pep Guardiola et Johan Cruyff selon Mundo Deportivo. Il en reste que cela démontre clairement que Ronald Koeman pourrait bientôt être limogé. Mais à l’occasion de son passage en conférence…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles