Mercato - Bruno Guimaraes à l'OL, ça brûle !

Goal.com
Le milieu de terrain brésilien recruté cet hiver par l'OL est arrivé à Lyon ce mardi, et a découvert le Groupama Stadium.
Le milieu de terrain brésilien recruté cet hiver par l'OL est arrivé à Lyon ce mardi, et a découvert le Groupama Stadium.

Si le mercato hivernal des clubs de Ligue 1 se démarque par son manque d'agitation, l'Olympique Lyonnais fait exception à la règle. Très actif, le club dirigé par Jean-Michel Aulas a déjà enregistré les signatures de deux attaquants : Karl Toko Ekambi en provenance de Villareal et Tino Kadewere, arrivant du Havre. Mieux, l'OL ne devrait pas s'arrêter là, puisqu'une troisième signature est désormais imminente. 

​Visite médicale dans les prochaines heures pour Bruno Guimaraes

En effet, en plus de ces deux recrues, Lyon est plus proche que jamais d'enrôler Bruno Guimaraes, le milieu défensif brésilien de l'Athletico Paranaense. Alors que les deux clubs sont parvenus à un accord depuis mercredi le concernant, l'OL devait faire avec la concurrence de l'Atlético de Madrid, club disposant d'une clause lui permettant d'être prioritaire pour engager le joueur de 18 ans, en cas d'offre égale à celle de la concurrence. 

De ce fait, l'ultime décision revenait à Bruno Guimaraes lui-même, comme Goal pouvait le confirmer. Et selon les dernières informations publiées par L'Equipe, le Brésilien aurait décidé de s'engager chez les pensionnaires du Groupama Stadium.

L'épilogue de ce micro-feuilleton devrait donc survenir dans les prochains heures, d'autant que RMC Sport précise que la visite médicale du joueur pourrait avoir lieu en Colombie, où Bruno Guimaraes se trouve actuellement avec sa sélection. Juninho, le directeur sportif de l'OL, aurait été d'une importance capitale dans ce dossier, activant ses réseaux brésiliens. D'après les informations de Bruno Andrade, journaliste pour Goal, le fait que l'Atlético de Madrid avait pour ambition de faire venir le joueur qu'au mois de juin prochain a aussi fait pencher la balance en faveur des Rhôdaniens. 

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi