Mercato : Deschamps, Zidane… Le Graët laisse planer le doute pour l’avenir des Bleus

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après la dernière campagne très poussive des Bleus, avec un bilan de deux défaites et deux nuls, l’inquiétude est de mise à cinq mois du Mondial au Qatar. L’avenir de Didier Deschamps fait également parler, alors que le sélectionneur tricolore arrive à la fin de son contrat et que Zinedine Zidane attend que la place se libère, au point de recaler le PSG. Cependant, Noël Le Graët refuse de s’épancher sur le sujet.

Avec deux nuls et deux défaites, l’équipe de France n’a clairement pas rassuré durant cette trêve internationale. Les Bleus sont d’ores et déjà assurés de ne pas participer à la phase finale de la Ligue des nations, mais l’important est ailleurs à cinq mois du Mondial. Forcément, le doute s’installe après le niveau affiché par la sélection tricolore, et le débat est relancé au sujet de l’avenir de Didier Deschamps, dont le bail expire après la compétition au Qatar. Alors que la question s’était déjà posée après l’Euro l’année dernière, le technicien de 53 ans n’aura pas le droit à l’erreur s’il souhaite être reconduit à son poste. De son côté, Noël Le Graët a affiché sa confiance à l’égard de Didier Deschamps, refusant de rejeter la faute sur ce dernier après les mauvais résultats de l‘équipe de France. « Didier (Deschamps) n'est pas moins impliqué. La mort de son papa l'a perturbé. Mais il a fait son boulot de sélectionneur normalement. Il n'y a pas de changement. J'ai toute confiance en lui. Pour le moment, on est en harmonie totale. Mais comme je l'ai toujours dit,…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles