Mercato : Deschamps, Zidane… Les joueurs de l’équipe de France ont joué un rôle déterminant !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Malgré l’échec des Bleus dans cet Euro, Didier Deschamps restera bien à la tête de l’équipe de France, alors que Zinedine Zidane était pourtant libre. Une décision actée par Noël Le Graët, qui aurait approché certains joueurs avant de sceller l'avenir du sélectionneur.

Alors que l’Italie et l’Angleterre s’affrontent ce dimanche soir en finale de l’Euro, la France tente encore de digérer son élimination précoce. Annoncés comme les grands favoris de la compétition, les Bleus sont tombés dès les huitièmes de finale, aux tirs au but, face la Suisse, nécessitant une remise en question collective du groupe. Didier Deschamps a notamment été pointé du doigt, malgré le soutien de Noël Le Graët et son contrat le liant à la FFF jusqu’à la fin de l’année 2022. Il faut dire qu’une menace plane au-dessus du sélectionneur tricolore, et celle-ci se nomme Zinedine Zidane. Désireux de quitter le Real Madrid à l’issue du dernier exercice, l’ancien numéro 10 est désormais libre de tout contrat et n’a jamais caché son envie de prendre la tête de la sélection à l’avenir. Après plusieurs joueurs de réflexion, Noël Le Graët a néanmoins décidé d’accorder sa confiance à Didier Deschamps pour les prochaines échéances de l’équipe de France. « Deschamps sera-t-il le sélectionneur pour le Mondial au Qatar ? La réponse est oui. Je l'ai reçu longuement mercredi à Guingamp. La question a été réglée en trois minutes. Sa volonté est très forte de continuer, la mienne l'était aussi. Il n'y a pas eu de débat sur «…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles