Mercato : Hatem Ben Arfa a tranché pour son retour en Ligue 1 !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Libre de tout contrat, Hatem Ben Arfa est toujours à la recherche d’un club. Malgré sa dernière expérience peu concluante à Bordeaux l’attaquant de 34 ans disposerait de plusieurs offres pour rebondir à l’étranger, mais sa priorité est ailleurs.

Une fois encore, Hatem Ben Arfa se retrouve dans la peau d’un agent libre. Recruté par Bordeaux en octobre dernier, l’attaquant de 34 ans n’a pas brillé sous le maillot des Girondins avec 2 buts et 5 passes décisives au compteur en 25 apparitions. Un bilan qui a incité le club au scapulaire à ne pas conserver le joueur, désormais à la recherche d’un nouveau club. Après avoir évolué du côté de l’OL, de l’OM, du PSG ou encore de l’OGC Nice, Hatem Ben Arfa se verrait bien retrouver la Ligue 1, mais le joueur doit jusqu’à maintenant se contenter d’offres étrangères qui ne laisseraient pas indifférents pour autant.

Les pistes sont nombreuses pour Ben Arfa…

Ces dernières semaines, l’entourage d’Hatem Ben Arfa aurait été approché par Kayserispor et Adana Demirspor (Turquie), sans que cela n’aille plus loin. Le journaliste Emanuel Rosu évoquait quant à lui que le Rapid Bucarest (Roumanie), Ferencvaros (Hongrie) et un club disputant la Ligue des champions étaient également à l’affût, mais cela ne s’arrête pas là. Ce lundi, Foot Mercato annonce que l'Espérance de Tunis (Tunisie) serait désormais déterminée à s’attacher les services de l’ancien international français. Ce dossier serait la nouvelle priorité du président Hamdi Meddeb, qui aurait noué…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles