Mercato : LOSC, OGC Nice… Christophe Galtier lâche ses vérités sur son choix !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Nommé à la tête de l’OGC Nice ce lundi soir, Christophe Galtier a été présenté à la presse au lendemain de son arrivée. L’occasion pour lui de justifier son arrivée sur la Côte d’Azur et de revenir sur son départ mouvementé du LOSC.

La fin du feuilleton Christophe Galtier a sonné ce lundi soir. Désireux de quitter le LOSC après une saison spectaculaire qui a vu le club nordiste être sacré champion de France, le tacticien de 54 ans n’a pas été libéré si facilement par le président Olivier Létang. Comme vous l’avait révélé en exclusivité le10sport.com, le LOSC a réclamé entre 8 et 10M€ pour le transfert de son entraîneur vers l’OGC Nice, qui avait les faveurs du principal intéressé. « Comme je le dis à chaque fois, on a un entraîneur, Christophe, qui est sous contrat avec nous. Les contrats existent et sont faits pour être respectés, avait confié Létang il y a quelques jours à BFM. On est un club qui doit être respecté. Un club fort. On ne vient pas s'essuyer les pieds sur le LOSC comme ça. » Finalement, l’OGC Nice et le LOSC sont finalement parvenus à un accord pour l’arrivée de Christophe Galtier sur la Côte d’Azur, contre un montant compris entre 3 et 4M€ comme annoncé par le10sport.com ce lundi soir, quelques minutes avant l’officialisation. Présenté à la presse au lendemain de sa nomination, Christophe Galtier est revenu sur ces dernières semaines mouvementées.

« Il était clair dans ma tête, assez rapidement au cours de la saison, que j’allais quitter Lille »

« Que ça traîne,…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles