Mercato - Manchester United place ses pions pour attirer Ryan Sessegnon

Goal.com

"C'est un phénomène, je n'ai jamais vu quelqu'un de cet âge jouer avec autant de maturité et de compréhension du jeu. Il peut devenir l'un des meilleurs latéraux du pays. Il est à un moment de sa carrière où il doit prendre de bonnes décisions et garder la volonté de travailler dur, mais je pense qu'il a un beau futur devant lui", avait confié Sone Aluko dans des propos accordés à Goal, l'été dernier, au sujet de Ryan Sessegnon, la jeune pépite évoluant à Fulham. 

"Il a beaucoup d'avance sur son âge et pouvait déjà jouer avec les pros à 16 ans. Je ne me doutais pas de son âge quand je l'ai vu évoluer à l'entraînement pour la première fois. C'est un talent exceptionnel et je pense que ce qui est important pour lui est de continuer à progresser. Il l'a fait cette saison, car il a pu jouer régulièrement. S'il va à Manchester City, Tottenham ou Manchester United, jouera-t-il régulièrement ?", s'était toutefois interrogé Aluko, évoluant aujourd'hui en Chine, après une expérience infructueuse du côté de Reading. Des interrogations qui pourraient se poser dès cet été, puisqu'un départ de Sessegon semble presque inéluctable. 

Manchester United a déjà entamé des discussions

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

En effet, alors que les clubs anglais sont d'ores et déjà autorisés à recruter des joueurs évoluant uniquement sur le territoire britannique, certains clubs, peu satisfaits de leur récent exercice, seraient déjà passés à l'action pour se renforcer. Ainsi, Manchester United et sa décevante 6ème place synonyme de non qualification pour la Ligue des Champions, serait entré en négociations afin d'arracher Ryan Sessegnon à Fulham, relégué en Championship, selon Sky Sports. 

Ryan Sessegnon Fulham 2018-19
Ryan Sessegnon Fulham 2018-19

Encore sous contrat jusqu'en juin 2020, le jeune joueur âgé de 20 ans ne verrait pas d'un mauvais oeil un départ lors des prochaines semaines. Tandis que du côté des Cottagers, force est de constater que la descente en seconde division ne leur permet pas d'être en position de force sur ce dossier, d'autant que les Red Devils devraient être en mesure de se montrer convaincants d'un point de vue financier. Néanmoins, nul doute que la concurrence est de mise sur ce dossier. 

À lire aussi