Mercato : Mandanda lâche ses vérités sur son départ de l'OM et son arrivée à Rennes

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Steve Mandanda n’est plus un joueur de l’OM et va… évoluer dans un autre club de Ligue 1. Ce mercredi, le Français a signé un contrat de deux ans au Stade Rennais pour des raisons sportives qui sont en adéquation avec ses propres ambitions. Pour les médias du club breton, Mandanda a révélé qu’il était temps pour lui de tourner la page OM tout en évoquant une éventuelle retraite, lui qui a soufflé sa 36ème bougie en mars dernier.

« Merci, merci pour tout. Maintenant on va faire de belles choses (rires) ». Voici le message clair que Steve Mandanda, filmé par les caméras du service marketing du Stade Rennais, a fait passer en serrant la main à Florian Maurice (directeur sportif du club breton). En effet, ce mercredi 6 juillet restera dans les annales pour certains supporters de l’OM puisque Steve Mandanda, alias ‘Il Fenomeno’ a une nouvelle fois quitté l’Olympique de Marseille après son premier départ d’une saison en 2016 pour Crystal Palace. Cette fois-ci, l’histoire entre le champion du monde tricolore et l’OM semble cependant bel et bien terminée. Alors que son contrat courrait jusqu’en juin 2024 au club phocéen, Mandanda n’appréciait pas son statut de doublure de Pau Lopez et voulait aller voir ailleurs si aucun changement n’était effectué. En conférence de presse en ce début de semaine pour la présentation du nouveau coach Igor Tudor, le président Pablo Longoria affirmait qu’une concurrence à deux gardiens serait toujours d’actualité pour la saison à venir. De quoi pousser

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles