Mercato - Montpellier : Laurent Nicollin pousse Téji Savanier (Nîmes) à se prononcer

Goal.com
Ça y est ! Le mercato d'été 2019 est officiellement ouvert en France depuis le 11 juin. Goal dresse la liste des arrivées et des départs à Nîmes.

Mercato Nîmes : les arrivées et les départs lors du marché estival des transferts 2019

Ça y est ! Le mercato d'été 2019 est officiellement ouvert en France depuis le 11 juin. Goal dresse la liste des arrivées et des départs à Nîmes.

Suspendu pour l’avant-dernière journée face à Guingamp ce samedi, Téji Savanier (27 ans) pourra toujours se consoler en se disant qu’il a marqué la Ligue 1 de son empreinte dès sa première saison dans l’élite française. Avec 12 offrandes distribuées à ses coéquipiers, le milieu de terrain de Nîmes pourrait obtenir le titre de meilleur passeur du championnat - même si Nicolas Pépé (11) et Angel Di Maria (10) peuvent encore le rattraper - et cela suscite logiquement la convoitise.

Et notamment celle de Montpellier, son club formateur, qui souhaiterait le rapatrier cet été. Comme nous vous l’annoncions au mois d’avril, les dirigeants du MHSC ont coché son nom sur leur liste de cibles potentielles, malgré la concurrence d’autres écuries tricolores comme l’Olympique de Marseille. Un intérêt montpelliérain confirmé ce vendredi par le président Laurent Nicollin dans les colonnes de Midi Libre.

Savanier pour remplacer Skhiri ?

"C’est un joueur qui fait partie d’une liste en cas de départ d’Ellyes Skhiri. Cela ne pourra se faire que si Téji a envie de revenir dans son club formateur et qu’il le clame haut et fort. Si c’est le cas, on se mettra autour d’une table avec son agent. Mais il appartient à un club, Nîmes, et il faudra voir s’ils sont vendeurs. (...) Mais si Nîmes veut s’en séparer…" Montpellier sautera sur l’occasion !

Selon plusieurs sources, Skhiri devrait bien quitter le MHSC cet été, son nom circulant avec insistance en Serie A, notamment à la Fiorentina. Et même s’il ne possède pas les mêmes caractéristiques, Savanier semble avoir les qualités pour le remplacer. Problème, le milieu relayeur se trouve effectivement sous contrat avec le NO jusqu’en 2022. Et au vu de la concurrence sur son profil, Nicollin devra sans doute consentir à faire chauffer la carte bleue…

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi