Mercato - OM : Ça bouge en coulisses pour Alexis Sanchez, son transfert se rapproche

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Poussé vers la sortie par l’Inter, Alexis Sanchez a tapé dans l’œil de l’OM. Depuis plusieurs jours, les discussions avec le club olympien s’intensifient et le Chilien aurait accepté de rejoindre Marseille. Dans le même temps, les négociations avec l’Inter vont dans le bon sens, un accord pour une résiliation de son contrat pourrait même être trouvé ce vendredi.

Après une très bonne saison où l’OM aura obtenu la deuxième place de Ligue 1 et donc sa qualification directe en Ligue des Champions, tout le monde s’attendait à un début de mercato tonitruant. L’été dernier, Frank McCourt avait remis la main à la poche, un signe de son implication. Un an plus tard, le milliardaire américain n’a pas voulu réinjecter des fonds pour le mercato. Résultat, l’OM a mis du temps à se lancer, ce qui a coûté le départ de Jorge Sampaoli. A deux jours du premier match de Ligue 1, sept joueurs sont finalement arrivés. Et ce n’est pas terminé…

Alexis Sanchez tenté par l’OM

Alors que Jordan Veretout vient d’atterrir à Marseille ce vendredi et qu’il devrait signer son contrat dans la foulée, Alexis Sanchez continue lui aussi de se rapprocher de l’OM. Pourtant, il y a quelques semaines, les supporters marseillais étaient loin d’espérer une telle opération. Même si l’Inter Milan ne veut plus de lui, Sanchez avait donné sa priorité au FC Barcelone, club qu’il rêve de retrouver. Et en cas d’échec, l’ancien joueur d’Arsenal attendait au moins des offres de clubs espagnols et anglais. Finalement, aucune proposition…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles