Mercato - OM : Ça brûle pour la prochaine vente de Longoria et Sampaoli ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Sous contrat jusqu’en juin prochain avec l’OM, Boubacar Kamara pourrait être vendu dès ce mois de janvier pour rapporter un peu de liquidités à son club formateur. L’AS Rome semble à fond sur le dossier, et le principal intéressé continue de se montrer très énigmatique sur son avenir…

Plus que jamais en quête de liquidités, l’OM cherche à dégraisser en cette période de mercato hivernal ! Jordan Amavi a déjà été cédé à l’OGC Nice sous la forme d’un prêt avec option d’achat (5M€), et Pablo Longoria souhaite continuer à vendre comme il l’a récemment indiqué en conférence de presse : « Je pense qu'il y aura des mouvements la semaine prochaine, mais les clubs cherchent à se protéger économiquement (...) La santé économique est de la responsabilité des dirigeants. On doit chercher à faire le meilleur bilan possible, mais il faut donc faire des mouvements dans le mercato pour développer la stratégie », a expliqué le président de l’OM. Et parmi les dossiers brûlants du moment, le cas Boubacar Kamara occupe un place à part pour le club phocéen.

Kamara, le dossier urgent de l’OM

En effet, le jeune milieu défensif de 22 ans arrivera au terme de son contrat en juin prochain avec l’OM, et vu la tendance actuelle, il paraît désormais improbable d’imaginer une prolongation. La seule option qui s’offre donc à Longoria pour éviter de voir Kamara partir libre semble donc être celle d’une vente cet hiver, et cela tombe bien, l’AS Rome serait toujours autant attirée par son profil. Le Corriere dello…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles