Mercato - OM : Ça part dans tous les sens pour Alvaro Gonzalez !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors qu’il n’entre pas forcément dans les plans de Jorge Sampaoli cette saison à l’OM, Alvaro Gonzalez est annoncé sur le départ. Et même si plusieurs écuries sont intéressées par le profil du défenseur espagnol, son départ de l’OM est encore loin d’être acté…

Tout a commencé le 7 janvier dernier quand Pascal Dupraz, l’entraîneur de l’ASSE, indiquait sur les ondes de France Bleu Saint-Etienne que le profil d’Alvaro Gonzalez était à l’étude dans le cadre d’un prêt pour cet hiver : « C'est une piste évoquée par la cellule de recrutement. Si l'OM veut bien prendre son salaire en charge et que le joueur veut bien venir chez nous, on l'accueille ! », indiquait Dupraz au sujet du défenseur central espagnol de l’OM. Depuis, les spéculations se sont enchainées au sujet d’Alvaro, et il est toujours question d’un départ avant la fin du mercato pour l’ancien joueur de Villarreal.

ASSE, Bordeaux, Valence… Ça bouge pour Alvaro

En effet, La Provence a indiqué dans ses colonnes du jour que le FC Valence était intéressé par le profil d’Alvaro Gonzalez et se mêle donc à la lutte avec l’ASSE dans ce dossier chaud du mercato. Sauf que Jorge Sampaoli, qui ne souhaite pas voir un élément partir sans être remplacé, ne serait pas forcément favorable à l’idée d’un prêt du défenseur de l’OM cet hiver. Par ailleurs, de son côté, Foot Mercato annonce que les Girondins de Bordeaux en pincent également pour Alvaro Gonzalez et envisagent à leur tour un prêt du défenseur espagnol, d’autant que son agent ferait…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles