Mercato - OM : Après Bakambu, Longoria doit régler un autre dossier brûlant !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Sous contrat jusqu’en 2024, Alvaro Gonzalez pourrait quitter l’Olympique de Marseille en ce mercato hivernal et notamment retrouver son pays natal, l’Espagne.

La défense de l’Olympique de Marseille pourrait bien voir plusieurs joueurs partir ! La fin de contrat de Boubacar Kamara semble avoir scellé son avenir, tandis que Pablo Longoria continue à travailler pour trouver un club à Duje Caleta-Car. Un nouveau nom a également fait surface tout récemment, avec Alvaro Gonzalez. Ce dernier ne semble plus rentrer dans les plans de Jorge Sampaoli et a subi la concurrence de Luan Peres et William Saliba, arrivés l’été dernier. L’Espagnol a notamment été lié à des clubs espagnols, mais aussi à des écuries de Ligue 1 comme les Girondins de Bordeaux et l’ASSE. A peine arrivé dans le Forez, Pascal Dupraz avait d’ailleurs ouvert ce dossier. « C'est une piste évoquée par la cellule de recrutement » a-t-il confié, au micro de France Bleu Saint-Étienne. « Si l'OM veut bien prendre son salaire en charge et que le joueur veut bien venir chez nous, on l'accueille ! ». Gonzalez semble de son côté concentré sur l’OM, ayant d’ailleurs démenti des informations concernant son possible départ, via son compte Twitter.

L’entourage d’Alvaro Gonzalez n’est pas contre un départ

Ce mardi, La Provence a abordé ce dossier épineux, expliquant que Jorge Sampaoli ne souhaiterait pas forcément voir Alvaro Gonzalez quitter l’Olympique de Marseille en plein milieu de la saison. Pourtant, son entourage semble bien pousser…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles