Mercato - OM : Après Harit, Longoria doit affronter un nouveau dossier brûlant !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Écarté par José Mourinho à l’AS Roma, Steven N’Zonzi semble être prêt à se relancer à l’Olympique de Marseille avec Jorge Sampaoli, un entraineur qu’il a déjà connu au FC Séville.

Tout peut encore arriver à l’Olympique de Marseille, en cette fin de mercato estival. Après avoir bouclé plus d’une dizaine de recrues, Pablo Longoria a été exhorté par Jorge Sampaoli à faire un dernier effort pour avoir un effectif plus étoffé cette saison. « On a toujours dit qu'on voulait deux joueurs par poste, 20 joueurs et 3 gardiens, donc il manque trois ou quatre options pour être compétitif » a déclaré le coach de l’OM, lors de la conférence de presse précédant la victoire face à l’ASSE (3-1). « Il y a les inconvénients du marché, il n'y a autant d'argent. Tout cela prend du temps ». Les pistes évoquées ces dernières heures sont nombreuses et concernent un peu tous les secteurs, même si l’Olympique de Marseille a reçu une très mauvaise nouvelle en ce dernier jour de mercato ! A en croire les informations de RMC Sport, la Direction nationale du contrôle de gestion bloquerait actuellement le recrutement marseillais et s’attendrait à des ventes avant toute nouvelle arrivée. Cela bloquerait notamment le prêt d’Amine Harit, qui se serait déjà entrainé avec l’OM ce lundi.

N’Zonzi ne voudrait que l’OM !

En Italie, on assure pourtant qu’une énorme occasion pourrait se présenter pour Pablo Longoria et l’Olympique de Marseille. Champion du monde 2018, Steven N’Zonzi est persona non grata à l’AS Roma.…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles