Mercato - OM : Arabie Saoudite, McCourt... Nouvelles révélations retentissantes sur la vente du club

Excepté quelques rumeurs apparues sur les réseaux sociaux, le dossier sur la vente de l'OM est au point mort. Mais questionné sur le club marseillais ce dimanche, Mohamed Ayachi Ajroudi a remis une pièce dans la machine, deux ans après avoir essayé de mettre la main sur le club. L'homme d'affaires tunisien a livré ses vérités sur cette opération.

Le 26 juin 2020, Mourad Boudjellal relançait le feuilleton sur la vente de l'OM. « Je suis porteur d'une offre pour le club de l'OM de fonds étatique et privés du Moyen-Orient, qui proviennent du pétrole, de l'eau, de l'énergie et qui sont portés par un homme d'affaires franco-tunisien qui est très important » avait-il déclaré. Associé à l'homme d'affaires tunisien Mohamed Ayachi Ajroudi, il avait enchaîné les entretiens pour évoquer le départ de Frank McCourt. Irrité, le propriétaire américain avait saisi la justice et évoqué son envie de rester longtemps à l'OM. Il y a quelques semaines, Boudjellal, qui a depuis pris ses distances avec Ajroudi, a présenté ses excuses à McCourt.

Le mea-culpa de Boudjellal

« Ajroudi, c’était un brouteur. Il m’a un peu roulé. J’aurais dû me méfier un peu plus. C’est de ma faute. J’ai été berné, voilà. La vérité, c’est qu’Ajroudi voulait racheter l’OM en se servant de moi pour faire un aller-retour. Il pensait que j’allais faciliter la vente, mais il ne voulait pas mettre l’argent. Il voulait récupérer et vendre le club en faisant une grosse marge, il n’était là que pour ça. Ça devait durer vingt-quatre heures.…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com