Mercato - OM : Aucun doute sur le prochain départ bouclé par Longoria ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après avoir bouclé le départ en prêt avec option d’achat de Jordan Amavi à l’OGC Nice, l’OM semble bien parti pour se séparer d’Alvaro Gonzalez qui n’entre plus dans les plans de Jorge Sampaoli. Ce qui allègera encore davantage la masse salariale de Pablo Longoria…

Ça bouge à l’OM en cette période de mercato hivernal ! En attendant les arrivées annoncées comme imminentes de Cédric Bakambu (libre) et Sead Kolasinac (Arsenal), Pablo Longoria a pour objectif de dégraisser au maximum la masse salariale du club phocéen. Jordan Amavi a donc été prêt à cet effet du côté de l’OGC Nice avec une option d’achat fixée à 5M€, et comme l’a révélé L’Equipe, l’OM garde à sa chargé 60% du salaire du latéral gauche français. Et le prochain départ semble plus que jamais se préciser au fil des jours.

Alvaro proche de la sortie ?

Alvaro Gonzalez, qui fait désormais figure de remplaçant de luxe à l’OM, semble bien parti pour changer d’air avant la fin du mercato hivernal. Pisté par les Girondins de Bordeaux, Strasbourg et l’ASSE en France, le défenseur central espagnol pourrait finalement prendre la direction du FC Valence comme l’a annoncé le journaliste de La Provence, Alexandre Jacquin, dans un live Twitch : « Alvaro est en discussions avec Valence, ça pourrait se faire dans les prochains jours. Ça fait économiser un salaire de plus, ce qui permet aussi de rentrer de l’argent pour avoir une masse salariale qui permettrait de faire venir Bakambu et un défenseur pour remplacer Amavi », a-t-il confié.…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles