Mercato - OM : Les confidences de Strootman sur son départ de Marseille !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Prêté, de nouveau, par l'OM cette saison, Kévin Strootman débute une nouvelle aventure en Italie. Désormais à Cagliari, le milieu de terrain est revenu sur son départ et a évoqué ses ambitions en Serie A.

Acheté 25M€ en 2018, Kévin Strootman demeure l’un des plus gros achats de l’OM. Mais le prix ne détermine pas la suite de l’aventure. Celle de l’international néerlandais restera décevante. A Marseille, le milieu de terrain, qui percevait un salaire mensuel de 500 000€, n’a jamais réussi à s’imposer comme un titulaire indiscutable. Pire, Strootman a occupé le banc des remplaçants à de nombreuses reprises. Afin de retrouver du temps de jeu et son niveau aperçu à l’AS Rome, le joueur a été prêté ces dernières saisons. Cédé au Genoa lors du dernier exercice, Strootman a rejoint Cagliari sous la forme d’un prêt d’un an avec une option de renouvellement pour la saison suivante. Sous contrat jusqu’en 2023 avec l’OM, le Néerlandais a certainement mis un terme à son passage en France. Sur les réseaux sociaux, le joueur avait d’ailleurs adressé un message d’adieu aux supporters marseillais. « Plein d'ambitions et avec la forte conviction que Marseille était l'endroit idéal pour moi, je suis arrivé à l'OM à l'été 2018. Même si j'ai fait tout mon possible et donné toute mon énergie pour l'équipe durant ces années, les choses ne se sont pas déroulées comme le club et moi l'imaginions. Maintenant, le temps est venu de prendre encore un nouveau chemin et j'aimerais souhaiter à tous les joueurs,…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles