Mercato - OM : Un départ dès janvier pour Steve Mandanda ? La réponse !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Désormais, à l’OM, Steve Mandanda est dans l’ombre de Pau Lopez. Numéro 2, le Français doit donc se contenter de quelques matchs. De quoi le satisfaire ? A l’approche du mercato hivernal, certaines rumeurs apparaissent concernant l’avenir de Mandanda…

Depuis cet été, les choses ont complètement changé pour Steve Mandanda. Alors que l’international français était incontesté au poste de numéro 1 dans les buts de l’OM, Pablo Longoria et Jorge Sampaoli ont rebattu les cartes en allant chercher Pau Lopez. Si Mandanda était au courant qu’un nouveau gardien allait débarquer, il ne devait toutefois pas s’attendre à ce qui allait lui arriver. Aujourd’hui, le Marseillais n’est plus que le numéro 2 dans la hiérarchie, jouant seulement quelques matchs en Europa League. Une situation qui laisse place à certaines interrogations concernant l’avenir de Steve Mandanda. Récemment, L’Equipe expliquait qu’un point serait fait au cours des prochains mois entre le joueur et sa direction pour savoir s’il resterait ou non à la fin de la saison. Une réflexion qui pourrait finalement avoir eu lieu beaucoup plus tôt. En effet, ces derniers jours, une rumeur est apparue, celle d’un possible départ de Steve Mandanda du côté de l’ASSE.

Un mariage impossible entre l’ASSE et Mandanda

A l’ASSE, on recherche effectivement un gardien pour cet hiver. Dernièrement, L’Equipe expliquait que les Verts souhaitaient faire venir un gardien expérimenté dans le Forez suite à la blessure d’Etienne Green, qui sera absent environ…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles