Mercato - OM : Danger confirmé pour le projet McCourt avec Milik…

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Annoncé avec insistance sur le départ alors qu’il garde une cote très importante sur le marché des transferts, Arkadiusz Milik reste un élément majeur du projet McCourt à l’OM. Mais Pablo Longoria, le président du club phocéen, confirme des courtisans pour le buteur polonais…

Depuis son arrivée à l’OM en janvier 2021, Arkadiusz Milik (28 ans) a alterné le bon et le moins bon. L’international polonais s’est d’abord rendu indispensable à la pointe de l’attaque phocéenne la saison passée, mais les choses sont moins évidentes pour lui depuis quelques mois puisque Jorge Sampaoli n’en fait plus du tout un élément majeur de son onze-type, notamment depuis l’arrivée de Cédric Bakambu. Une tendance qui pourrait avoir des conséquences sur l’avenir de Milik puisque L’Equipe a notamment annoncé mardi dans ses colonnes qu’en cas de non-qualification de l’OM pour la Ligue des Champions, l’ancien buteur de Naples pourrait envisager d’étudier des offres à l’étranger. Et les prétendants ne manquent pas pour Milik

« Il y a beaucoup d’intérêt »

Interrogé ce mercredi dans les colonnes de Tuttosport, le président de l’OM Pablo Longoria fait le point sur l’avenir d’Arkadiusz Milik et confirme que son buteur est suivi de très près sur le marché des transferts : « Il y a beaucoup d’intérêt autour d’Arek, on parle d’un vrai attaquant. Mais notre idée est de le garder, Milik est lié au club », a indiqué Longoria. En clair, le danger est bien présent, mais les intentions de l’OM sont très claires dans ce…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles