Mercato - OM : Ce dossier qui se trouve au cœur de toutes les tensions…

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que son contrat avec l’OM arrivera à expiration en juin prochain, Boubacar Kamara pourrait changer être vendu dès le mercato de janvier. En attendant, son cas continue de susciter certaines tensions en interne.

Le 30 novembre dernier, en conférence de presse, Boubacar Kamara sortait enfin du silence quant à son avenir très incertain à l’OM puisqu’il arrivera en fin de contrat à l’issue de la saison : « Mes représentants gèrent tout ça, mais c’est confidentiel. Ce n’est pas à moi de m’exprimer sur ça. Ce que j’ai envie, c’est continuer à travailler et progresser. Gagner des titres et travailler dans des bonnes conditions. Quand j’aurais pris ma décision je serais le premier à le dire. Est-ce que j’ai pris une décision ? Je suis toujours en réflexion », indiquait clairement l’international espoirs français, qui reste donc très énigmatique au sujet de son avenir à l’OM. Et pour cause, Kamara semble avoir déjà acté l’idée d’un départ dans son esprit…

Longoria a tout tenté pour Kamara, mais…

À tel point que le président de l’OM, Pablo Longoria, ait tenté une incroyable manœuvre dans ce dossier. L’Equipe a en effet révélé dans ses colonnes du jour que le dirigeant olympien aurait essayé de faire changer d’agents à Boubacar Kamara ces derniers mois afin d’optimiser ses chances de pouvoir le prolonger. Cette tentative s’est finalement soldée par un échec pour Longoria, et elle a même réussi à pousser encore un peu plus le jeune milieu défensif de l’OM vers la sortie. L’idée d’une vente…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles