Mercato - OM : Le feuilleton Alexis Sanchez totalement relancé par Tudor

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pisté à l’origine par Jorge Sampaoli, Alexis Sanchez s’était éloigné de l’OM. Sur le départ de l’Inter Milan, l’international chilien espérait revenir au FC Barcelone ou au minimum recevoir des offres d’Espagne et d’Angleterre, ce qu’il n’a pas eu. Finalement, Sanchez a accepté de rejoindre l’OM, un choix dû en grande partie à Igor Tudor qui a relancé le dossier.

L’OM aura mis du temps à lancer son mercato. Très discret sur les premières semaines, Pablo Longoria en a subi les conséquences en voyant Jorge Sampaoli quitter son poste. Sans tarder ni paniquer, le président olympien a nommé Igor Tudor à sa place. Dans la foulée, Longoria lui a offert ses premiers renforts. Samuel Gigot et Isaak Touré, qui étaient déjà là, ont été rejoints par Luis Suarez, Chancel Mbemba, Jonathan Clauss et Ruben Blanco. Et vu la saison qui attend l’OM, Pablo Longoria ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

Sanchez a donné son accord pour rejoindre l’OM

D’après les informations du journal La Provence, l’OM est bel et bien intéressé par Alexis Sanchez. Les positions des deux camps seraient proches, néanmoins il existe plusieurs obstacles avant de boucler ce dossier. L’international chilien doit d’abord trouver un accord avec l’Inter Milan pour résilier sa dernière année de contrat. Ensuite, l’OM devra dégraisser, notamment en attaque, pour faire de la place à Alexis Sanchez et son salaire imposant. Pas de quoi décourager Pablo Longoria qui serait optimiste dans ce dossier. Comme l’explique La Gazzetta…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles