Mercato - OM : La grosse tentative en coulisses de Longoria avec Saliba !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Président de l'OM, Pablo Longoria aurait pris contact avec Arsenal pour discuter d'un nouveau prêt de William Saliba. Le prix du défenseur étant trop important pour un transfert définitif cet été.

William Saliba a été l'une des onze recrues enregistrées par l'OM lors du dernier mercato estival. Il est aussi, très certainement, la meilleure trouvaille de Pablo Longoria. Peu désiré à Arsenal, le défenseur central a enchaîné les prêts ces dernières saisons, que ce soit à l'ASSE ou à l'OGC Nice. Mais à Marseille, le joueur s'est révélé. Impressionnant de maturité et de contrôle, Saliba s'est vite distingué et présenté comme le véritable leader de la défense marseillaise. De quoi donner des regrets à Mikel Arteta. Entraîneur des Gunners, le technicien espagnol suit très attentivement les prestations de l'international français, qui a été prêté à l'OM sans option d'achat jusqu'à la fin de la saison. Selon toute vraisemblance, Saliba va retourner à Londres dans les prochaines semaines. Restera-t-il longtemps à Arsenal ? Nul ne le sait. Président de la formation phocéenne, Pablo Longoria aimerait le conserver l'année prochaine, mais son prix demeure trop important.

Le prix du transfert trop important pour l'OM

Heureux à Marseille, William Saliba n'a jamais fermé la porte à une nouvelle saison avec l'OM. Selon les informations de L'Equipe, le défenseur pourrait même faire pression pour rester à Marseille notamment en cas de qualification en Ligue des champions. « Il y a toujours une chance.…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles