Mercato - OM : Les joueurs savent à quoi s'attendre avec Igor Tudor, successeur de Sampaoli

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Arrivé à Marseille pour s'engager avec le club phocéen, Igor Tudor s’apprête à prendre la succession de Jorge Sampaoli. Le Croate de 44 ans devrait signer pour deux saisons avec l’OM ce dimanche avant de diriger sa première séance d’entraînement à La Commanderie lundi. L’occasion pour les joueurs de découvrir un entraîneur ambitieux, prometteur mais également très exigeant.

Sentant le vent tourner, Pablo Longoria avait décidé de sonder le marché des entraîneurs depuis plusieurs jours, en cas d’éventuel départ de Jorge Sampaoli. Il faut dire que l’Argentin a pris l’habitude de mettre fin à ses aventures de manière brutale, et son passage marseillais n’a pas fait exception. Après avoir averti à plusieurs reprises sa direction concernant ses ambitions sur le mercato estival, le volcanique Sampaoli a mis ses menaces à exécution en claquant la porte, expliquant que « [s]on rythme et [s]es objectifs ne sont pas les mêmes que ceux des dirigeants », tout en ajoutant qu’il « n'y a rien de mal à prétendre des choses différentes. » Alors que l’OM entame sa préparation pour le nouvel exercice, Pablo Longoria s’est activé pour dénicher son successeur, et le feuilleton n’a pas duré longtemps avec la future nomination d’Igor Tudor.

« C'est un homme intelligent et vif. Je n'ai aucun doute sur sa réussite à Marseille »

À 44 ans, Igor Tudor va devenir le neuvième entraîneur de l’OM sur les dix dernières années. L’ancien adjoint d’Andrea Pirlo à la Juventus est arrivé dans la cité phocéenne ce samedi…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles