Mercato - OM : Kamara dit tout sur cette période sensible pour son avenir !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L’avenir de Boubacar Kamara est un sujet très discuté à l’Olympique de Marseille et ce mardi, le joueur s’est présenté en conférence de presse pour répondre aux nombreuses questions.

La situation est proche d’être catastrophique entre l’Olympique de Marseille et Boubacar Kamara. Le joueur formé au club se retrouve en effet à seulement quelques mois de la fin de son contrat et un départ serait un terrible coup au projet de Pablo Longoria. C’est pour cela que le président de l’OM a tenté de vendre Kamara lors du dernier mercato, avec notamment des offres de Newcastle et de Wolverhampton, mais également l’intérêt de plusieurs clubs de Serie A comme l’AC Milan, l’Atalanta ou encore le Napoli, qui n’ont de leur côté pas concrètement bougé. Cela n’aurait pas vraiment amélioré les relations entre Kamara et Longoria et récemment Foot Mercato a laissé entendre que son absence lors de la conférence de presse de la semaine dernière pourrait avoir empiré les choses.

« Vendredi je ne suis pas venu mais je n'ai pas séché la conférence de presse. Le club était au courant »

Quelques jours après avoir séché la conférence de presse, Boubacar Kamara s’est présenté face aux journalistes à la veille du match contre le FC Nantes. Dès le départ, il a tenu à clarifier les raisons de son absence. « Vendredi je ne suis pas venu mais je n'ai pas séché la conférence de presse. Le club était au courant » a expliqué Kamara. « C'est strictement personnel. Cela ne regarde que moi et le club. Ce n'est pas à cause…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles