Mercato - OM : Longoria connaît son grand chantier pour cet hiver !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après avoir mené un mercato très actif cet été, Pablo Longoria ne compte pas s'arrêter en si bon chemin et prépare déjà le terrain pour le mois de janvier. Avec un grand chantier : le poste d'attaquant. Et le président de l'OM a déjà des dossiers chauds à gérer.

Cet été, l'Olympique de Marseille n'a pas chômé sur le marché des transferts. A tel point que l'OM a été l'un des clubs les plus actifs sur le mercato. En effet, pas moins de 12 joueurs sont arrivés dans la cité phocéenne à savoir Gerson, Konrad de la Fuente, Leonardo Balerdi, Matteo Guendouzi, Cengiz Under, Pau Lopez, William Saliba, Luan Peres, Pol Lirola, Pedro Ruiz Delgado et Amine Harit. Et pourtant, Jorge Sampaoli n'était pas entièrement satisfait du recrutement. Le technicien argentin, qui estime que son effectif est limité dans certains secteurs de jeu, rappelait qu'il attendait quatre ou cinq renforts supplémentaires. « On a Pipa et Radonjic qui étaient en instance de départ. On veut 20 joueurs et trois gardiens. Il nous manque quatre ou cinq options, pour être bon sur les deux tableaux, il y a cette pandémie et pas autant d'argent que précédemment. On travaille pour former cet effectif. On a du former de zéro et ça prend du temps. On pensait le faire avant le début de la Ligue 1, mais on n’a pas pu et on a une concurrence sur le marché aussi », confiait Sampaoli quelques jours avant la fin du mercato. Et le poste d'attaquant est notamment visé par le Pelado.

L'attaque au cœur des préoccupations de l'OM

Et pour cause,…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles