Mercato - OM : Longoria a déjà pris une décision tonitruante pour l'avenir de Milik !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pas vraiment au mieux après son retour de blessure, Arkadiusz Milik recommence à faire parler de lui, avec son avenir à l’Olympique de Marseille qui pourrait être remis en question.

Après une période très compliquée au Napoli, Arkadiusz Milik semblait s’être totalement relancé à l’Olympique de Marseille la saison dernière. Les choses sont toutefois allées beaucoup moins bien après une blessure au genou, qui l’a tenu éloigné des terrains jusqu’au mois d’octobre. Moins efficace, il ne semble avoir du mal à s’adapter aux changements de Jorge Sampaoli, mais Pablo Longoria n’a aucun doute au sujet de son avenir. « On a toujours parlé de l’opération Milik comme d’une opération compliquée » a expliqué le président de l’OM, lors d’un entretien accordé à L’Équipe le 7 décembre dernier. « Mais c’est un joueur qui, à la fin, sera la propriété de l’OM ». Il ne faut en effet pas oublier que Milik n’appartient pas totalement à l’Olympique de Marseille, qui doit encore verser 8M€ au Napoli ainsi que 4M€ de bonus variables. Mais va-t-il vraiment faire long feu à l’OM ?

La Juventus n’a pas oublié Milik

A quelques jours de l'ouverture du mercato hivernal, la presse italienne a relancé un vieux serpent de mer, avec l’intérêt de la Juventus pour Arkadiusz Milik. Les Bianconeri suivent le Polonais de l’OM depuis des années et c’est justement cela qui aurait contribué à son départ controversé du Napoli. Ainsi, Tuttosport explique que Massimiliano Allegri aurait réclamé le recrutement d’un attaquant…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles