Mercato - OM : Longoria et Sampaoli ont négocié un transfert très tendu…

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Fortement désiré par Jorge Sampaoli étant donné qu’il avait réalisé un passage de six mois en prêt très concluant la saison passée à l’OM, Pol Lirola a fait l’objet d’un long feuilleton tout au long du mercato estival. Et la Fiorentina semble avoir donné de sérieux maux de tête à Pablo Longoria au cours des négociations…

À son arrivée sous la forme d’un prêt avec option d’achat à l’OM en janvier dernier, Pol Lirola (24 ans) n’imaginait probablement pas vivre une telle histoire avec le club phocéen. Fort de ce premier passage convaincant de six mois sous les ordres de Jorge Sampaoli, Pablo Longoria a donc rapidement décidé, au début de l’été, de négocier un transfert définitif de Lirola avec la Fiorentina. Des discussions qui se sont éternisées pendant de très longues semaines, et dans un entretien accordé à La Provence ce vendredi, Lirola lâche ses vérités à ce sujet.

« Les dirigeants de la Fio ne se sont pas bien comportés avec l’OM »

Le latéral droit espagnol de l’OM raconte la pénibilité de sa situation pendant que Longoria négociait avec la Fiorentina : « Cette saison, ça a été long pour signer et donc difficile mentalement et physiquement. L’important c’est que je sois installé et que je sois là pour plusieurs années. Je reste serein, tout va aller de mieux en mieux (…) La vérité, c’est que je ne savais pas si je pourrais revenir parce que les jours passaient et que le transfert ne se faisait pas. Mais Pablo me disait de rester tranquille et m’avait assuré que je reviendrais.…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles