Mercato - OM : Longoria va devoir gérer ce départ XXL

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Auteur d’une saison très convaincante en prêt avec l’OM, William Saliba a indiqué qu’il retournerait finalement à Arsenal l’année prochaine pour tenter de s’imposer avec les Gunners. Et Pablo Longoria, le président du club phocéen, va donc devoir assurer sa succession sur le marché des transferts.

C’est un fait, cet exercice 2021-2022 restera le plus marquant de la jeune carrière de William Saliba. Le défenseur central de 21 ans, qui a débarqué en prêt sans option d’achat à l’OM l’été dernier alors qu’il n’entrait toujours pas dans les plans d’Arsenal à qui il appartient pourtant depuis trois ans maintenant, a été l’un des hommes forts de Jorge Sampaoli et l’un des grands artisans de bon parcours marseillais en Ligue 1. Une montée en puissance qui a d’ailleurs permis à Saliba de devenir international français (3 sélections) et même de devenir un nouvel habitué des listes de Didier Deschamps. Et après des mois de spéculations, son avenir a été fixé, et Saliba a décidé de prouver sa valeur en Premier League l'an prochain plutôt que de disputer la Ligue des Champions avec l'OM.

Saliba va retourner à Arsenal

En effet, récemment interrogé au micro de Téléfoot, William Saliba a indiqué qu’il ne resterait pas à l’OM la saison prochaine et qu’il retournerait à Arsenal où il va tenter de gagner sa place, lui qui n'a toujours pas porté une seule fois le maillot des Gunners en match officiel : « J’appartiens à Arsenal, j’ai encore deux ans. Je serai à la reprise avec Arsenal. J’ai fait 0 match…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles