Mercato - OM : A Marseille, Sampaoli est déjà oublié... et se fait fracasser

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Contre toute attente, Jorge Sampaoli a décidé de quitter son poste d'entraîneur de l'OM alors que le préparation pour la saison venait de débuter. Le club phocéen a parfaitement réagi en désignant rapidement son successeur, à savoir Igor Tudor, et le technicien argentin ne sera d'ailleurs pas regretté par Rolland Courbis.

Il y a une dizaine de jours, c'est la stupeur qui a frappé l'OM. Et pour cause, contre toute attente, Jorge Sampaoli a annoncé son départ du club phocéen alors que la préparation de la nouvelle saison venait de commencer. Une annonce qui a fait l'effet d'une bombe, mais Pablo Longoria n'a pas été pris de court puisqu'il a rapidement désigné Igor Tudor pour le remplacer. Et visiblement, Jorge Sampaoli ne laissera pas de grands souvenirs à Marseille comme l'explique Rolland Courbis.

«Dans la mesure où c'est un entraîneur qui se trompait un match sur deux la saison dernière»

« Le départ de Jorge Sampaoli, une bonne nouvelle ? Dans la mesure où c'est un entraîneur qui se trompait un match sur deux la saison dernière... Je pense qu'on peut raisonnablement considérer que c'est une bonne nouvelle, oui. On va peut-être envisager de voir à l'OM un entraîneur qui ne passe pas à côté un match sur deux. (...) On peut m'expliquer tout ce qu'on veut mais quand on a un stade Vélodrome comme ça (...) avec cette résonance, cette puissance vocale du public, comment peut-on prendre 25 points à domicile ? À Marseille, le public, c'est le 12e homme. (Jorge) Sampaoli a réussi à faire…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles