Mercato - OM : Milik, Sanchez... Longoria a fait une erreur, la grosse annonce

Arrivé en grande pompe à l'OM, Alexis Sanchez peine toutefois à exister seul à la pointe de l'attaque marseillaise. Soutenu par Amine Harit et Mattéo Guendouzi, le Chilien est plus habitué à évoluer en retrait. C'est la raison pour laquelle son association avec Arkadiusz Milik aurait plus à Frédéric Meyrieu.

Cet été, l'OM a réalisé un très joli coup en s'attachant les services d'Alexis Sanchez, dont le contrat a été rompu avec l'Inter Milan. Néanmoins, Frédéric Meyrieu, ancien joueur marseillais, regrette que le Chilien ne soit pas mis dans les bonnes conditions. L'ancien attaquant d'Arsenal est utilisé seul en pointe avec simplement Amine Harit et Mattéo Guendouzi. Et cela semble insuffisant.

«Sanchez manque d'un point d'appui pour tourner autour de lui»

« Avec seulement Harit en soutien, c'est insuffisant. Sanchez est un joueur exceptionnel dans ses choix, ses dribbles, ses actions déroutantes. Le seul problème est qu'il manque d'un point d'appui pour tourner autour de lui. Il fait ce qu'il peut et n'est pas assez aidé. J'ai l'impression qu'il n'est pas toujours compris. Quand il décroche, personne ne prend l'axe, hormis sur le but de Guendouzi à Francfort », assure Frédéric Meyrieu dans les colonnes de La Provence avant de reconnaître que le départ d'Arkadiusz Milik peut laisser des regrets.

«Milik, c'est le genre de joueurs…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com