Mercato - OM : La mise au point de William Saliba sur son avenir !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Si la fin de saison est encore loin, les question se posent déjà sur l’avenir de William Saliba. Actuellement, le Français est prêté sans option d’achat à l’OM par Arsenal. Restera-t-il sur la Canebière ? Retournera-t-il à Londres ? La question a de nouveau été posée à Saliba ce jeudi.

Lors du dernier mercato estival, l’OM s’est considérablement renforcé en défense centrale avec l’achat définitif de Leonardo Balerdi, le transfert de Luan Peres ainsi que le prêt de William Saliba. Déjà passé par l’ASSE et l’OGC Nice en Ligue 1, le Français a cette fois posé ses valises sur la Canebière. N’ayant jamais eu sa chance à Arsenal, Saliba n’entrait toujours pas dans les plans de Mikel Arteta. Un exil était donc obligatoire pour le joueur de 20 ans qui a donc choisi l’OM. Une décision qui porte aujourd’hui ses fruits puisque William Saliba est actuellement l’un des piliers défensifs de Jorge Sampaoli. Auteur de prestations XXL, le joueur cédé par Arsenal est essentiel au sein du club phocéen. Mais cette belle histoire pourrait ne pas durer. En effet, William Saliba est prêté sans option d’chat par le club londonien, ce qui va forcément compliquer la tâche de Pablo Longoria, qui devra négocier avec Arsenal s’il veut conserver le joueur formé à l’ASSE.

« Il y aura des discussions en été. On verra bien »

William Saliba a encore beaucoup à faire avec l’OM cette saison. Il n’empêche que les questions sont déjà nombreuses concernant son avenir et plusieurs rumeurs sont apparues ces derniers jours.…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles