Mercato - OM : Nouvelle galère en vue pour Longoria avec Strootman ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Prêté par l'OM à Cagliari, Kévin Strootman traverse un début de saison délicat en Serie A. Une situation observée de près par l'OM, qui continue à prendre en charge une partie de son salaire et qui pourrait lui chercher une nouvelle porte de sortie en cas de descente du club italien.

En août 2018, l’OM croyait réaliser une opération, qui allait lui permettre de passer un cap sur la scène européenne, à un moment où le projet McCourt ne cachait pas ses ambitions en Ligue des champions. Le club marseillais mettant la main sur Kévin Strootman, auteur de prestations intéressantes sous le maillot de l’AS Roma entre 2013 et 2018. Surnommé « la machine à laver » par Rudi Garcia, le milieu de terrain, recruté 25M€, était attendu par les supporters de l’OM. Mais plus de trois ans après son arrivée dans la Canebière, le constat est terrible. Le joueur aujourd’hui âgé de 31 ans n’a jamais réussi à s’imposer, que ces soit sous les ordres de Rudi Garcia ou d’André Villas-Boas. Devenu un fardeau pour les dirigeants phocéens, Strootman a été prêté au Genoa la saison dernière et a pris la direction de Cagliari pour disputer l'exercice en cours. Désireux de se séparer du Néerlandais, l’OM a réussi à le céder au club italien jusqu’en juin prochain, avec une année en option. Toutefois, il est important de souligner que la formation marseillaise continue à prendre en charge une grande partie de son salaire. Alors qu’il touchait environ 550 000 € bruts par mois à Marseille, l’OM continuerait de lui…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles