Mercato - OM : Pablo Longoria a une énorme pression sur les épaules !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après avoir dynamité le marché des transferts dans le sens des arrivées à l’OM, Pablo Longoria chercherait maintenant à en faire de même pour ce qui est des départs. Toutefois, cela est plus facile à dire qu’à faire, mais le président phocéen a la pression à ce sujet.

Avec 8 recrues au compteur, l’OM a frappé très fort lors de ce mercato estival. Pablo Longoria s’est démené pour offrir des nouveaux joueurs à Jorge Sampaoli, et cela pourrait ne pas être terminé. Toutefois, avoir de continuer ses emplettes, le club phocéen doit faire rentrer de l’argent dans les caisses. Les finances de l’OM ne sont pas les meilleures et il est impératif de dégraisser un peu. Pour Longoria, la mission est toutefois complexe. Bien que les portes soient ouvertes pour plusieurs éléments marseillais comme Dario Benedetto, Boubacar Kamara, Duje Caleta-Car ou encore Nemanja Radonjic, on ne se bouscule pas vraiment pour les récupérer et quand des offres arrivent, elles ne sont pas à la hauteur des attentes de Longoria. Toutefois, le temps presse. A deux semaines de la fin du monde, l’OM doit vendre et ce pour différentes raisons.

Priorité aux ventes !

Dans cette dernière partie du mercato estival, l’OM va donc mettre l’accent sur les ventes. Cela est primordial, notamment afin de négocier de nouvelles arrivées alors que Jorge Sampaoli estimerait que son effectif serait encore un peu court pour jouer sur tous les tableaux. Alors que Pablo Longoria négocie notamment pour Pol Lirola, Daniel Wass et Alexander…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles