Mercato - OM : Pourquoi Pablo Longoria peut croire en l'arrivée de Philippe Coutinho !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En proie à de gros problèmes financiers, le FC Barcelone cherche à dégraisser son effectif, et Philippe Coutinho se retrouve notamment poussé vers la sortie. Une situation qui n’aurait pas échappé à l’OM et à d’autres prétendants, même si le coût d’une telle opération a de quoi en refroidir plus d’un. Cependant, le club culé n’est clairement pas en position de force dans ce dossier, de quoi permettre à Pablo Longoria de croire en ses chances…

Sur le papier, le FC Barcelone peut clairement se vanter de réaliser un début de mercato estival satisfaisant. Joan Laporta a déjà mis la main sur quatre renforts, avec les signatures de Sergio Agüero, Eric Garcia et Memphis Depay et Emerson, les trois premiers arrivant libre de tout contrat, et a réussi dans le même temps à convaincre Lionel Messi de rester en Catalogne. Désireux de claquer la porte l’été dernier, l’international argentin est aujourd’hui disposé à signer un nouveau bail avec le club culé, alors qu’il se retrouve pour la première fois de sa carrière dans la peau d’un agent libre depuis le 1er juillet. Cependant, le président du FC Barcelone se retrouve dans une situation très complexe. Les caisses sont vides et la masse salariale déborde, rendant impossible la prolongation de Messi et l’enregistrement des premières recrues estivales. Laporta doit donc vendre, vite et bien, ce qui n’est pas simple dans un marché des transferts encore marqué par la crise du Covid-19. N’entrant pas dans les plans de Ronald Koeman, Samuel

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles