Mercato - OM : Ces révélations sur les coulisses du dossier Bakambu !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans les prochains jours, peut-être même prochaines heures, Cédric Bakambu pourrait s’engager avec l’OM. Alors que le Congolais était libre depuis son départ de Chine, le voilà qu’il pourrait se relancer au sein de l’effectif de Jorge Sampaoli. Une affaire qui se préparerait visiblement depuis un petit moment…

Avec Arkadiusz Milik, Dimitri Payet, Cengiz Ünder, Bamba Dieng, Luis Henrique, Konrad de la Fuente ou encore Amine Harit, Jorge Sampaoli a de nombreuses options à disposition à l’OM pour construire sa ligne d’attaque. Toutefois, hormis le numéro 10 français et la recrue prêtée par l’AS Rome, le rendement des autres éléments offensifs peut encore laisser à désirer. Ainsi, un renfort en attaque pourrait faire énormément de bien à l’OM pour cette seconde partie de saison. Jorge Sampaoli va d’ailleurs pouvoir compter sur une nouvelle option, lui qui réclame d’ailleurs des recrues en ce mois de janvier. En effet, comme L’Equipe l’a annoncé ce mardi, tout est quasiment bouclé pour l’arrivée de Cédric Bakambu. Depuis son départ de Chine, le Congolais est libre de tout contrat. Le voilà qu’il devrait parapher un contrat de deux ans et demi avec l’OM. Selon les dernières informations de Fabrizio Romano, un accord total aurait été trouvé, les papiers devraient prochainement être signés et l’officialisation ne devrait donc plus tarder à tomber.

Un dossier débuté il y a 2 mois !

L’OM tiendront donc avec Cédric Bakambu sa première recrue de l’hiver et un renfort intéressant pour son…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles