Mercato - OM : Le rendez-vous de la dernière chance pour Boubacar Kamara ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans seulement quelques semaines, Boubacar Kamara pourra négocier avec d’autres clubs et donc échapper à l’Olympique de Marseille. Pourtant, tout n’est pas perdu pour Pablo Longoria...

C’est un dossier dont Pablo Longoria aurait bien aimé se passer. Formé à l’Olympique de Marseille et essentiel dans le dispositif de Jorge Sampaoli depuis la saison dernière, Boubacar Kamara se rapproche dangereusement de la fin de son contrat. Cet été, le président de l’OM a ainsi tout fait pour lui trouver un club, mais cela n’a donné aucun résultat... et au passage irrité Kamara, qui semble toutefois avoir refermé ce chapitre. « C’est du passé » a assuré le défenseur ou milieu de l’Olympique de Marseille, en conférence de presse. « Ce qui a été dur a été d’avoir eu cette impression de ne pas avoir eu le choix, mais j’ai tourné la page ». Tout cela n'a pourtant pas résolu le problème, puisque la fin de l’année approche à grands pas et Kamara n’a toujours pas prolongé. Pire, dès le 1er janvier prochain il pourra légalement négocier avec d’autres clubs et dons filer à la fin de son contrat, sans que l’OM n’empoche le moindre sou.

« Est-ce que j’ai pris une décision ? Je suis toujours en réflexion »

Plusieurs médias en France comme à l’étranger, ont annoncé ces dernières semaines que Boubacar Kamara aurait fermement refusé toutes les offres de l’Olympique de Marseille. Pourtant, ça ne semble pas encore totalement perdu pour Pablo Longoria. Présent en conférence de presse avant le déplacement à

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles