Mercato - OM : Le verdict est tombé pour l’avenir de Mandanda !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Annoncé avec insistance sur le départ ces derniers jours avec notamment un vif intérêt de l’OGC Nice qui a été évoqué à son égard, Steve Mandanda semble finalement bien parti pour rester à l’OM cet hiver malgré son statut de doublure de luxe derrière Pau Lopez.

Sous contrat jusqu’en juin 2024 avec l’OM, Steve Mandanda est-il en pleine rupture avec sa direction ? La question s’avère légitime vu le nouveau statut de l’emblématique gardien marseillais, qui subit de plein fouet le recrutement de Pau Lopez l’été dernier et fait désormais figure de numéro 2 derrière son concurrent espagnol, solidement installé au poste depuis maintenant plusieurs mois. L’idée d’un départ a donc largement été évoquée ces derniers jours au sujet de Mandanda, avec plusieurs courtisans sur le marché tels que l’ASSE (qui a finalement bouclé le dossier Paul Bernardoni), Galatasaray, mais surtout l’OGC Nice qui semblait être la piste la plus chaude pour le gardien de l’OM.

C’est fini pour l’OGC Nice…

Foot Mercato, qui était à l’origine des révélations des discussions entre l’entourage de Steve Mandanda et l’OGC Nice, en avait remis une couche jeudi en annonçant que le contact était toujours établi entre les deux parties. Mais Nice-Matin avance une toute autre version de son côté et assure que malgré des contacts réguliers entre Mandanda et les Aiglons, qui s’étaient d’ailleurs positionnés en 2017 au moment de son départ de Crystal Palace, n’est aujourd’hui pas en mesure de pouvoir lui offrir des garanties assez…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles