Mercato - OM : Voilà le dernier casse-tête de Pablo Longoria…

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que Pablo Longoria cherche toujours un remplaçant à Dario Benedetto, ce dossier semble se compliquer. En effet, l’OM enchaîne les échecs en raison de sa situation financière délicate. Sans vente, il paraît difficile d’attirer un attaquant…

Le dernier jour du mercato est arrivé et il risque d’être très agité à Marseille. Parce qu’à moins de 24h de la fin, Pablo Longoria n’a toujours pas terminé son chantier. Depuis le départ de Dario Benedetto, le président de l’OM cherche désespérément un numéro 9. Même si Jorge Sampaoli ne comptait plus sur l’attaquant argentin, il laisse un vide à Marseille. Et ce vide doit être comblé avant ce soir, 00h. La semaine dernière, l’entraîneur de l’OM avait déjà tiré la sonnette d’alarme sur le manque de renforts : « On a toujours dit qu'on voulait deux joueurs par poste, 20 joueurs et 3 gardiens, donc il manque trois ou quatre options pour être compétitif. Il y a les inconvénients du marché, il n'y a autant d'argent. Tout cela prend du temps ». Encore faut-il que les pistes mènent à quelque chose…

L’OM enchaîne les échecs

Car pour le moment, aucune cible de Pablo Longoria ne semble se rapprocher de la Commanderie. Comme l’explique L’Equipe, Hwang Ui-jo, l’attaquant des Girondins de Bordeaux, aurait été pisté par l’OM. Pareil pour Gaëtan Laborde, le buteur de Montpellier. Mais pour les deux, la conclusion est la même : l’OM n’a pas les moyens. Même si Pablo Longoria a eu le temps d’aborder la question salariale et même de proposer un prêt avec…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles