Mercato - PSG : Ça s'emballe pour ce flop de Pochettino, mais...

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Annoncé du côté d’Arsenal, un retour en Premier League en prêt étant une option qui lui plairait, Georginio Wijnaldum est attendu chez les Gunners par la légende du club Ian Wright. Cependant, le milieu de terrain du PSG n’aurait nullement l’intention de changer d’air cet hiver.

Au cours de la première quinzaine du mois de juin, Georginio Wijnaldum est arrivé au PSG, libre de tout contrat après que son engagement envers Liverpool ait pris fin. Il fut la première des six recrues estivales du PSG et le premier agent libre à déposer ses valises au Paris Saint-Germain avant Sergio Ramos, Gianluigi Donnarumma et Lionel Messi. Néanmoins, bien que son adaptation au groupe ne semble pas avoir été un problème, la réalité sportive est tout autre. Certes, le milieu de terrain néerlandais a pris part à la totalité de trois de ses quatre derniers matchs avec le PSG. Cependant, sa première partie de saison ne fait pas de lui un incontournable du onze de départ de Mauricio Pochettino au PSG malgré le lien étroit qui relie les deux hommes, l’ancien entraîneur de Tottenham ayant tenté de le recruter à l’été 2016 avant que l’ex-joueur de Newcastle ne signe finalement à Liverpool. Et si un retour en Premier League permettait à Georginio Wijnaldum d’effectuer un retour aux sources et de se relancer dans un championnat qu’il connaît particulièrement ? Sky Sports a dernièrement évoqué une volonté du Néerlandais de revenir en prêt au sein de l’élite anglaise où il voudrait retrouver du temps de jeu…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles