Mercato - PSG : Énorme retournement de situation pour Barcelone dans le feuilleton Haaland !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Cet été, le FC Barcelone rêverait de recruter Erling Haaland pour se renforcer sur le plan offensif. Mais Joan Laporta pourrait bien devoir reprendre les négociations à zéro pour le Norvégien suite au décès de Mino Raiola.

En fin de contrat en juin prochain, Kylian Mbappé voit toujours son avenir être assez flou. Alors qu’il est convoité par le Real Madrid, l’international tricolore fait face à un PSG qui tente par tous les moyens de le prolonger. D’ailleurs, le club de la capitale croit fortement en ses chances d’y parvenir comme le10sport.com l’a révélé en exclusivité. Mais la direction parisienne souhaiterait également anticiper le pire en se chargeant de trouver un successeur à Kylian Mbappé. Le10sport.com vous annonçait donc en exclusivité en août dernier qu’Erling Haaland était dans le viseur de Leonardo pour remplacer l’attaquant de 23 ans. Toutefois, la concurrence serait plutôt relevée sur le dossier puisque des clubs comme Manchester City, le Real Madrid ou encore le FC Barcelone seraient intéressés. Cependant, le club catalan serait victime d’un énorme retournement de situation dans le feuilleton.

Laporta entretenait une bonne relation avec Raiola

En effet, le décès de Mino Raiola pourrait jouer un grand rôle dans les chances du FC Barcelone d’attirer Erling Haaland. Joan Laporta entretenait une excellente relation avec le super agent qui représentait les intérêts de l’attaquant du Borussia Dortmund. En décembre dernier, les deux hommes s’étaient d’ailleurs réunis à Turin…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles