Mercato - PSG : Achraf Hakimi en rajoute une couche sur son arrivée au PSG !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C’est officiel depuis quelques jours désormais, Achraf Hakimi est maintenant un joueur du PSG. Après avoir passé un an à l’Inter Milan, le latéral droit marocain s’est engagé jusqu’en 2026. Et ce jeudi, Hakimi en a rajouté une couche sur son choix de rejoindre le club de la capitale.

Cet été, l’une des priorités du PSG était de recruter un arrière droit. Alessandro Florenzi n’ayant pas convaincu durant la dernière saison, l’Italien n’a pas été conservé et Leonardo s’était donc mis en quête d’un joueur à ce poste. Et aujourd’hui, ce problème n’en est plus un puisque le PSG l’a réglé et pas de n’importe quelle manière. En effet, il y a quelques jours, c’est Achraf Hakimi qui a posé ses valises dans la capitale français. A 22 ans, le Marocain, considéré comme l’un des meilleurs au poste d’arrière droit, a paraphé un contrat jusqu’en 2026 avec les Parisiens, moyennent un montant total de 70M€ selon les informations dévoilées précédemment par le10sport.com. Un prix qui d’effraie d’ailleurs pas Achraf Hakimi comme il l’a révélé à l’AFP : « Une pression d’être l’un des défenseurs les plus chers de l’histoire ? Non. Pour moi, ce sont des chiffres. Je n’ai pas de pression par rapport à cela. Je suis content, j’ai envie de jouer et d’être avec mes coéquipiers et de pouvoir profiter de tout ».

« J’ai choisi le PSG car il y a de très grands joueurs »

Et à l’occasion de cet entretien pour l’organe de presse français, Achraf Hakimi en a rajouté une couche sur son choix et son arrivée au PSG, où…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles