Mercato - PSG : Al-Khelaïfi a pris les choses en main pour Zinedine Zidane !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Malgré la présence de Mauricio Pochettino, le PSG rêve d'installer Zinedine Zidane sur son banc de touche. A tel point que le club de la capitale pense à l'après-Pochettino et a déjà commencé le travail depuis longtemps pour attirer le Ballon d'Or 98 à Paris. D'ailleurs, Nasser Al-Khelaïfi aurait rencontré Zinedine Zidane dans la capitale française.

Comme le10sport.com vous l'a révélé en exclusivité, le PSG est prêt à se séparer de Mauricio Pochettino. Alors que Doha rêve de s'offrir Zinedine Zidane, le départ de Mauricio Pochettino n'est plus un sujet tabou à Paris. Et pour réaliser son souhait d'attirer Zinedine Zidane au PSG, les hautes sphères de la capitale française ont déjà lancé les hostilités et disposent d'un allié de poids. Comme nous vous l'avons indiqué le 24 avril 2020, Alain Migliaccio pousse en interne pour que Zinedine Zidane devienne le nouvel entraineur du PSG. Et pendant ce temps, les dirigeants parisiens ne restent pas les bras croisés.

Une rencontre entre Al-Khelaïfi et Zidane à Paris ?

Selon les dernières informations du Parisien, le PSG a déjà rencontré Zinedine Zidane pour qu'il vienne s'installer sur le banc parisien. Et à en croire les indiscrétions de Marca, Nasser Al-Khelaïfi aurait, lui-même, rencontré le coach français dans la capitale française. Et alors que Manchester United aimerait recruter Mauricio Pochettino pour qu'il prenne la succession d'Ole Gunnar Solskjaer, le président du PSG souhaite tout naturellement que Zinedine Zidane devienne…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles