Mercato - PSG : Aurier, Al-Khelaïfi… Les révélations fracassantes de Van der Wiel sur son passage à Paris !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Arrivé au PSG en 2012, Gregory van der Wiel n’a pas vraiment marqué les esprits dans la capitale, l’incitant à plier bagage en 2016. Au cours d’un long entretien, le Néerlandais est revenu sur son passage à Paris et les raisons l’ayant poussé à partir.

Cet été, le PSG n’a pas hésité à casser sa tirelire pour s’attacher les services d’Achraf Hakimi, recruté pour 60M€ hors bonus. Avec le Marocain, le club de la capitale a donc mis la main sur une pointure pour renforcer un poste faisant défaut depuis de longues années. En effet, plusieurs latéraux ont été recrutés par le PSG depuis l’arrivée des Qataris, à l’instar de Dani Alves, Thomas Meunier ou encore Alessandro Florenzi, mais aucun ne s’est réellement imposé sur le flanc droit de la défense. C’est également le cas de Gregory Van der Wiel, passé par le PSG entre 2012 et 2016. Une arrivée dans la capitale qui n’a pas vraiment été programmée par le Néerlandais comme il l’a expliqué dans un entretien accordé à Kick't Net.

« Le PSG ? Un "plan d'urgence" »

« L'année qui a suivi la Coupe du monde a été une très mauvaise année, l'année d'après ce n'était pas génial non plus. Le Championnat d'Europe a été catastrophique par rapport à la Coupe du monde. Tout s'était effondré et je n'avais pas beaucoup de choix à ce moment-là. Le PSG ? Un "plan d'urgence" par ma faute. J'avais déjà signé un pré-contrat avec Valence. Mais après trois mois, j'ai soudainement dit : "non, je ne veux pas aller à Valence." Je ne sais pas pourquoi. À un moment…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles