Mercato : PSG, Barcelone… Le bras de fer commence pour Lionel Messi !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Bien que le FC Barcelone compterait, via ses candidats à la présidence, tout faire pour conserver Lionel Messi, le départ de l’Argentin se préciserait les jours passants. Et la crise économique actuelle ne devrait finalement pas empêcher le PSG ou Manchester City de mettre la main sur le capitaine du Barça. Explications.

Le FC Barcelone ne perd pas espoir pour l’avenir de Lionel Messi. Bien qu’il s’écrive en pointillés, son contrat courant jusqu’en juin prochain, les candidats à la présidence du Barça assurent pouvoir convaincre Lionel Messi de rester dans le club de sa vie. Ancien président du FC Barcelone de 2003 à 2010, Joan Laporta est annoncé comme étant le favori devant Victor Font de ces élections présidentielles qui se tiendront le 24 janvier prochain. Au micro d’ESPN, Laporta a récemment fait part de son optimisme en expliquant avoir un avantage de taille par rapport aux autres candidats auprès de Messi pour l’inciter à prolonger son aventure catalane qui a commencé en 2000, date de son arrivée à La Masia. « Le club lui a menti à plusieurs reprises et, en plus, les choses ne se sont pas passées comme tout le monde le souhaitait. Il est à un moment de sa carrière où il veut toujours avoir du succès et gagner des titres. Il ne peut pas continuer à accepter que d'autres équipes gagnent la Ligue des champions et que le Barca, avec Lionel, le meilleur joueur de l'histoire du jeu, n'ait pas une équipe suffisamment compétitive pour pouvoir la gagner. Outre le redressement de…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles