Mercato : PSG, Barcelone, Juventus… Les options de Neymar pour son avenir

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Malgré l’investissement réalisé en 2017 pour recruter Neymar, le PSG souhaiterait aujourd’hui s’en séparer. En effet, au Qatar, on serait plus que déçu du rendement du Brésilien. Ainsi, les portes seraient ouvertes pour un possible transfert de l’ancien joueur du FC Barcelone. Mais encore faut-il trouver preneur. Quelles pourraient alors être les options pour Neymar ?

L’heure de la séparation a-t-elle sonné entre le PSG et Neymar ? Numéro 10 du club de la capitale, le Brésilien ne serait plus en odeur de sainteté à Paris. Les dirigeants qataris aimeraient en tout cas s’en séparer et dernièrement, les déclarations de Nasser Al-Khelaïfi à propos de Neymar avaient confirmé cette tendance et cette volonté du PSG de s’en séparer.

Rester au PSG

Aujourd’hui, Neymar est sous contrat jusqu’en 2026. Mais à partir du 1er juillet, une clause s’activera pour que le joueur du PSG soit lié jusqu’en 2027. Un contrat longue durée qui pourrait forcément compliquer un départ de Neymar. Et encore faut-il que l’ancien joueur du FC Barcelone souhaite s’en aller ? Cela ne semble pas forcément être le cas. En effet, face aux rumeurs concernant la volonté du Qatar de s’en séparer, le clan Neymar a répété que lui ne voulait pas s’en aller et quitter le PSG à l’occasion de ce mercato estival.

Un retour à Barcelone ?

En Espagne, l’idée d’un retour au FC Barcelone a également été évoquée. Après son départ en 2017, Neymar pourrait alors retrouver la Catalogne. Et Pini Zahavi s’activerait en ce sens en coulisses.…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles