Mercato - PSG : C'est confirmé, Leonardo va frapper très fort cet été !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Conscient de la nécessité de renforcer l'effectif du PSG après une saison en demi-teinte, Leonardo est sur tous les fronts depuis l'ouverture du mercato. Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il a décidé de frapper très fort.

Généralement, lorsque le PSG perd le titre en Ligue 1 ou subit une grosse déconvenue, QSI frappe fort dans la foulée sur le mercato. En 2012, Zlatan Ibrahimovic et Thiago Silva sont arrivés, et que dire de l'été de tous les records en 2017 ? Vexé par le titre remporté par l'AS Monaco et Ligue 1 et humilié par le FC Barcelone en Ligue des Champions, le PSG lâche plus de 400M€ sur le marché des transferts pour s'offrir Kylian Mbappé et Neymar. Compte tenu de la situation économique et de la crise liée au Covid, il est difficile d'imaginer le club de la capitale lâcher encore de telles sommes. Toutefois, après le sacre du LOSC et l'élimination en demi-finale de la Ligue des Champions contre Manchester City, Doha a décidé de rouvrir les vannes afin de renforcer l'effectif, d'autant plus que le fair-play financier sera beaucoup plus souple. Et Leonardo se fait plaisir.

Hakimi après Wijnaldum et Donnarumma ?

En effet, après avoir bouclé l'arrivée libre de Georginio Wijnaldum, le PSG s'apprête à en faire de même avec Gianluigi Donnarumma dont l'arrivée devrait être officialisée vendredi. Deux premiers renforts de poids sans débourser la moindre indemnité de transfert. Cela permet ainsi au club de la capitale de conserver des fonds pour s'attaquer au gros dossier…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles