Mercato - PSG : Tout le clan Donnarumma fait front face aux attaques !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Toujours pas digéré par les supporters du Milan AC, le départ libre de Gianluigi Donnarumma au PSG durant le mercato estival continue de déchainer les passions dans la cité lombarde. Et face aux sifflets subis par le gardien italien, son agent Mino Raiola ainsi que son père sont montés au créneau pour l’aider à faire face.

« Je serai toujours un fan de Milan. Je suis content pour Pioli, je l'entends souvent [...] Être sifflé ? Si quelque chose comme ça arrivait, je serais désolé », avait indiqué Gianluigi Donnarumma avant la demi-finale de Ligue des Nations disputées mercredi soir entre l’Italie et l’Espagne (1-2), alors que le gardien transalpin retournait à San Siro pour la première fois depuis son départ au PSG. Arrivé au terme de son contrat avec le Milan AC en juin dernier, après des mois des négociations acharnées entre les deux parties, Donnarumma a donc préféré partir libre et répondre favorablement aux sollicitations de Leonardo au PSG, ce qui a été vécu comme une haute trahison par les supporters milanais. Lors du match face à l’Espagne, il a donc été copieusement hué par San Siro, et ces attaques liées à son choix de rejoindre le PSG ne passent pas au sein de son entourage…

Raiola et le père de Donnarumma montent au créneau

Mino Raiola, le célèbre agent de Gianluigi Donnarumma, a poussé un coup de gueule à ce sujet dans les colonnes du Corriere dello Sport ce vendredi : « Je suis dégouté par les huées contre Gigio, et maintenant je me demande pourquoi Milan n’est pas intervenu…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles