Mercato - PSG : Le clan Icardi a déjà deux pistes pour son futur club !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Recruté par le PSG en juillet dernier contre un chèque de 50M€, Mauro Icardi souhaiterait déjà quitter la France. Ses agents scruteraient le marché afin de lui trouver un nouveau club.

En septembre 2019, Leonardo avait réalisé un gros coup sur le marché en bouclant le prêt de Mauro Icardi, plus en odeur de sainteté à l’Inter. Pour sa première saison au PSG, l’attaquant argentin avait réalisé des prestations intéressantes et avait réussi à convaincre ses dirigeants de le conserver. Le club parisien avait accepté de dépenser 50M€ en juillet 2020 pour s’attacher définitivement les services du joueur. Mais la suite de l’aventure parisienne a tourné au cauchemar pour Icardi. Mal en point physiquement et absent des terrains durant de nombreuses semaines en raison de pépins musculaires, l’ancien du Barça a déçu et a observé, impuissant, l’émergence de Moïse Kean, prêté par Everton cette saison. Alors que son contrat court jusqu’en 2024, Icardi ne se sentirait plus soutenu par son club et notamment par son entraîneur Mauricio Pochettino. Selon Foot Mercato, les représentants du joueur se seraient entretenus avec Leonardo il y a quelques jours afin d’officialiser ses envies de départ.

Le clan Icardi aurait sondé plusieurs clubs étrangers

Son entourage aurait d’ailleurs commencé à explorer le marché afin de lui trouver un nouveau club. Les dirigeants du PSG n’auraient pas l’intention de s'opposer à la demande du clan Icardi et ne verraient pas d’un mauvais œil un départ de l'Argentin. Comme…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles