Mercato - PSG : Un club brésilien prépare le terrain pour le transfert de Neymar

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Entre Neymar et le PSG, le divorce semblerait être sur le point d’être prononcé. Et ce, bien que le père de la star auriverde ait affirmé à Santos, via la révélation d’un média brésilien, que Nasser Al-Khelaïfi ne lui avait pas assuré que son fils devrait trouver un nouveau club. Pour autant, le vent a tourné à Paris et Neymar n’y serait plus le bienvenu. L’occasion pour Santos, équipe formatrice de Neymar, de se tenir prête à attaquer.

Une figure forte du projet QSI risque de quitter le PSG cet été. Et contrairement à la tournure des évènements ces derniers mois, ce ne sera pas Kylian Mbappé. En effet, malgré l’accord trouvé avec le Real Madrid, le champion du monde tricolore a fait le choix de prolonger son contrat de trois saisons supplémentaires au PSG, le liant ainsi jusqu’en juin 2025. Et bien qu’il ait apposé sa signature sur un nouveau contrat en mai 2021 jusqu’en juin 2025 avec une clause automatiquement activée pour deux saisons en plus à compter du 1er juillet comme le10sport.com vous l’a révélé en mai 2021, Neymar ne serait plus le bienvenu au PSG.

La presse espagnole affirme qu’Al-Khelaïfi aurait scellé l’avenir de Neymar au PSG auprès de son père

C’est du moins la tendance qui circule dans les médias ces derniers jours. Si bien qu’El Pais a lâché une véritable bombe dans la journée de mardi. Une semaine après l’annonce de Nasser Al-Khelaïfi concernant la fin de l’ère des strass et des paillettes au PSG lors d’une entrevue accordée au Parisien, le président du Paris…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles